Show More

Blue Job / 2010

filtre d'aspirateur et pigment outremer​

dimensions variables

vue de Trilobites, galerie Sentiment Océanique, Bordeaux, mars 2010

avec Clémentine Coupau, Jérémie Gaulin, Sofia Ajdir, Simon Rayssac et Elsa Pragout

le Marteleur I : Trilobites

Les trilobites se sont éteints il y a 250 millions d’années, à la fin du Paléozoïque. Nous ne connaissons pas les trilobites, mais nous pouvons connaître les traces laissés par eux sous forme de fossiles : le fossile, minéral, est d’une autre substance que ce qui l’a produit et qu’il re-présente, pourtant ce sont bien les trilobites que nous classifions, étudions, et représentons encore. La figure du fossile est celle d’une pierre inerte qui contient la possibilité d’un discours du vivant. Si l’on voit dans le trilobite la figure de ce qui n’est plus, c’est dans le même mouvement la figure de ce qui, en étant pétrifié pour les millions d’années, contient en puissance une infinité de lectures, de classifications et d’appréhensions dans les temps du langage.

Après avoir ingéré du sang de dinosaure, le moustique de Jurassic Park se reposa sur une branche, où il fut figé par une coulée de sève. Retrouvé à notre époque, un groupe de scientifiques préleva le sang contenu dans l’ambre fossilisé, pour reproduire un clone de dinosaure grâce à l’ADN. Le processus que nous essayons de mettre en avant tient à la fois de cette fiction et du phénomène géologique de fossilisation. Fixer le contemporain dans son mouvement, Proposer son exposition pour permettre de reproduire son image. Ponctionner un instant de l’Histoire, l’extraire du flot, rassembler son origine et son actualité dans le présent. 

Il s’agit en somme de se poster devant l’ambre et de chercher à en extraire quelque trace de code, pour redisposer la vie et l’intention d’une époque révolue. Dans la réalité, l’ambre ne contient plus depuis longtemps le corps du moustique, rongé par les matiere organique qu’il contenait ; ne reste alors que son image en creux, devenant ainsi le moule et le contre moule d’un mouvement quelconque : un fossile, un organisme dont l’absence crée l’image.

 

Jérémie Gaulin & Louis Pierre-Lacouture